Quelques partitions              

       Téléchargez Download

 

       won-chant-et-accords.pdf won-chant-et-accords.pdf

       chaye-nou-avec-accords.pdf chaye-nou-avec-accords.pdf

       dlo-lanmou-paroles-et-guitare.pdf dlo-lanmou-paroles-et-guitare.pdf

Deux partitions de SOFT  DEDE et SA NOU YE pour les chanteurs et guitaristes et le riff de KRIM KONT LA GWADLOUP

       dede.pdf dede.pdf

       sa-nou-ye-easy.pdf sa-nou-ye-easy.pdf

      krim-tablature-du-riff.pdf krim-tablature-du-riff.pdf

     

TEXTES DE L’ALBUM FRED DESHAYES TRADUITS EN FRANÇAIS

 

Les traductions sont « mot à mot » pour demeurer plus près de l’univers créole aussi doivent-elles être lues en se figurant l’esprit de la langue.

CHAYE NOU A/C Fred Deshayes

Chayé signifie entraîner ou transporter au sens propre comme au sens figuré.

C’est une chanson en hommage à Patrick Saint-Eloi, le plus grand chanteur de Zouk guadeloupéen de tous les temps. Elle ne le nomme jamais et la musique est écrite dans son style.


patrick-saint-eloi-pse-et-fred-deshayes-200-pp-copie.jpg

Avec le maître, au Centre des Arts


Pour jouer la chanson en s'accompagnant à la guitare.

chaye-nou-avec-accords.pdf chaye-nou-avec-accords.pdf

A pa lapenn mandé
Ola ou yé ka ou ka fè
An sèten ou ka simé
Lanmou an tout zetwal
A pa révé an révé
An té a moul
An vwè on son chapé
I méné mwen fann syèl
E sé konsa toujou ou ka chayé nou
 
Ka chayé nou
 
Sété on vyé sanmdi
Mandé marcellin, martial ou janmari
On genre de vyé sanmdi
Mandé frédo osi
Ni sa i ped on zanmi
On lanmou on fanmi
Mé ka rété jodi
Dé mélodi
 
Ka chayé nou
 

Ka ménné nou ti bwen pli lwen
La i ni lanmou
La kè an nou ka bat fô
Pou nou révé anko
 
Ka rété pou vou pou mwen chanté pou demen
 
E si vinil pé pa joué
Si cd arété touné
Si tanbou la pé pa palé
E si bas a-w pé pa wouklé
 
Sé vwa an nou ké kontinyé
 Pou nou di piti a piti
 Yo dékouvè on gran lanmou
 On lanmou ki paka fini
 Ka chayé nou
 
E vwa a-y sé kon pon gaba
 Ka jwen bastè é granntè la
 Ou sav asi on pyé-fromajé
 Non ay é non an nou té ja maké
 
 
 
E sé konsa nou désidé
 Nou pé pa palé o pasé
 Nou péké palé o pasé
Ce n’est pas la peine de demander
Où tu es ni ce que tu fais
Je suis sûr que tu sèmes
L’amour dans toutes les étoires
Je n’ai pas rêvé
J’étais au Moule
J’ai vu un son s’échapper
Il m’a emmené traverser le ciel
Et c’est ainsi qu’à chaque fois
 
Tu nous entraînes
 
C’était un mauvais samedi
Demande à marcellin, martial ou jean-marie
Un genre de vieux samedi
Demande à Frédo aussi
Certains ont perdu un ami
Un amour, un parent
Mais il reste aujourd’hui des mélodies
 
Qui nous entraînent
 
 
Qui nous entraînent, bien plus loin
Où vit l’amour
Là où nos cœurs battent fort
Pour que nous rêvions encore
 
Il reste pour toi et moi, des chants pour demain
 
Et si les vynils jouent plus
Si les cd ne tournent plus
Si le tambour se tait
Si ta basse ne joue plus
 
Ce sont nos voix qui continueront
 Pour dire aux petits de nos petits
 Que l’on a découvert un grand amour
 Un grand amour qui ne finit pas
 Qui nous entraîne
 
 
 
Sa voix est comme le pont de la Gabarre
 Qui unit la Basse-Terre et la Grande-Terre
 Tu sais, sur un fromager
 Son nom et le nôtre étaient déjà marqués
 
 
Et c’est ainsi que nous avons décidé
 Que l’on ne peut parler au passé
Que nous ne parlerons pas au passé

BYE BYE O (Pa enkyété-w) C :Maxence Deshayes, A : Fred Deshayes

Bye bye, (ne t’inquiète pas)

 

 

C’est une chanson qui parle d’un nouveau départ, il faut dire au revoir à certaines choses pour grandir (si le grain ne meurt…). Mais on n’oublie pas, on tire des leçons du passé, et on espère…


les-freres.jpg



Avec mon frère Maxence Deshayes qui a écrit la musique...talentueux et généreux.




Ti nonm-la mwen té yé la
Té ka vyéyi pa ka gwandi
Ou savé fó mwen chanjé
Jodi An ka komansé
Lè ou vwè tout limiè étenn an pa pè
Tini yonn ka soti lwen
Ka kléré an pwent a kè an-mwen
 
Chorus
Pa enkyété-w an péké jan oublyié
BYE BYE O
Ou lésé mwen padon pou mwen mandé
BYE BYE O
Pa enkyété-w an péké jan oublyé
BYE BYE O
Ou sanblé boukan pou mwen bwilé
 
On zanmi ou té enmé
Ki pé pa gadé-w an zié
Vou ki toujou bay on pal
Gadé jan i ka palé-w mal
Kout sab la vlé ban mwen la zanmi
Yenki kenbé ou kenbé-y
Lontan-i pèsé on tou an kè a vou
 
 
Chorus
Pa enkyété-w an péké jan oublyié
BYE BYE O
Sab-lasa sé kè an-nou ki filé-y
BYE BYE O
Pa enkyété-w an péké jan oublyié
BYE BYE O
Sab-lasa sé kè an-nou ki filé-y
 
 
On nonm ki enmé madanm a-y
Maké asi on papié
 Doudou mwen té toujou enmèn-w
 Sé sa tou sel ki fan-w kimbé
 Ni on limié ka soti lwen doudou
 An di-y kriyé mwen avan-w
 Si ou pati an péké pé kontinyé
 
 
 
 
 Say ka rété yo tini fos pou kenbé
 BYE BYE O
 An ja mandé bondyé tanpri souplé
 BYE BYE O
 Si janmen ou enmé mwen toujou
 BYE BYE O
 Métan-w sizé la ka atann vou
 BYE BYE O

Doudou
Le jeune homme que j’étais
Vieillissait sans grandir
Tu sais qu’il faut que je change
Et c’est aujoud’hui que je commence
Lorsque toutes les lumières sont éteintes je n’ai plus peur
Il y en a une qui vient de loin et qui m’éclaire jusqu’à la pointe du cœur
 
Ne t’inquiète pas je n’oublierai pas
BYE BYE O
Tu m’as laissé des « pardons » à obtenir
BYE BYE O
Tu as rassemblé le boucan pour que je le brûle
 
 
Un ami que tu aimais
Qui ne te regarde pas dans les yeux
Aujourd’hui il médit de toi
Toi qui l’a toujours aidé
Le coutelas avec lequel tu veux me blesser ami
A peine l’as tu tenu, il t’a déjà percé le cœur
 
 
Ne t’inquiète pas je n’oublierai pas
BYE BYE O
Ce coutelas nous l’avons « filé » à deux
BYE BYE O
Ne t’inquiète pas je n’oublierai pas
BYE BYE O
Ce coutelas nous l’avons « filé » à deux
 
 
Un homme amoureux de son épouse
Lui a écrit sur un papier
 Doudou je t’ai toujours aimé
 Et c’est ce qui m’a permis de tenir
 Il  y a une lumière qui vient de loin doudou
 Je lui ai demandé de m’appeler avant toi
 Car si tu t’en vas je ne pourrais continuer
 
 
 
Ceux qui restent doivent avoir de la force pour tenir
 BYE BYE O
 J’ai déjà imploré le bon dieu
 BYE BYE O
 Si jamais tu m’aimes encore
 BYE BYE O
 De m’asseoir là pour que je t’attende

 Doudou
 
 
 
 
 
Ne t’inquiète pas

DLO LANMOU A/C : Fred Deshayes

A Karine

 

L’eau de l’amour

 

Un texte un peu à la manière de Léonard Cohen, des images et des symboles plus qu’une histoire. Il parle d’un jardin où coule l’amour. J’espère qu’il a accueilli l’amie à qui ce texte est dédié. Le deuxième couplet est la traduction créole d’un passage de Macbeth de Shakespeare

dlo-lanmou-paroles-et-guitare.pdf dlo-lanmou-paroles-et-guitare.pdf

Zombi ka pétayé lé ou vwè soley ka lévé
 
Mi sé konsa menti kouri douvan la vérité
Vérité ka tadé a séché dlo a lanmou
Panansitan lapenn néyé-w é mi ou voyajé
 
 
 
An sav ni on jaden
La lanmou ka koulé
Es sé la ou alé
Es sé la ou séré
 
 
Sé on lombraj ka pasé
Sé on maléré si senn la
I ka monté i ka desann
E babap i ka pé
La vi sé on timtim bwasek
On kouyon ka rakonté
I plen dézod i plen fraca
I pa vlé di ayen
 
An sav ni on jaden
La lanmou ka koulé
Es sé la ou alé
Es sé la ou séré
Les zombies détalent que le soleil se lève
C’est ainsi que le mensonge s’enfuit devant la vérité
La vérité tarde à sécher l’eau de l’amour
Pendant ce temps tu t’es noyé dans la peine et tu es parti
 
Je sais qu’il y a un jardin
Où coule l’amour
Est-ce là que tu es allé
Est-ce là que tu t’es caché
 
 
« C’est une ombre qui passe
Un pauvre acteur qui s’agite sur la scène
Et on ne l’entend plus
C’est une fable racontée par un idiot
Pleine de bruit et de fureur
Et qui ne signifie rien »
Shakespeare, Macbeth, Acte 5 sc 5
 
 
Je sais qu’il y a un jardin
Où coule l’amour
Est-ce là que tu es allé
Est-ce là que tu t’es caché

WON WON WON A/C : Fred Deshayes

Rond, en rond, en rond

C’est un homme qui invite une femme à danser en tournant en rond. C’est surtout une critique de la pratique politique dans un pays qui n’avance pas et qui se complait à tourner en rond.

262526-2226238546278-1557219689-2345643-371277-n.jpg


Avec Jacob Desvarieux (un autre maître) qui a si gentiment accepté de diriger la séance de studio de Won.

won-chant-et-accords.pdf won-chant-et-accords.pdf

An kon politik doudou
O swè la an pa baw sa ou bizwen
Tou sa ou vlé mwen vlé sa ou anvi mwen anvi
O swè la ou sé tan mwen
An pa kay a gauch doudou
 
Nou pa kay a dwet non non
Adan bouch an mwen sé douvan douvan
En vérité sé an an an
 
 
Chorus
Nou ka touné an won won won
My doudou an won won won
Tanbou la cho
Kô an nou cho
Touné an won won won
 
Toto toto qu’est-ce qui frappe à ma porte
C’est la politique
Petite avec des mots sucrés
Sur l’archipel
Trois petites fleurs fanées
La plus fanée des trois, c’est mon coeur oublié par toi
 
Chorus
 
Si nou té vlé viv on bon vi
La tout moun gwadloup ka vwè klè
Nou pa téké la kon toupi ka touné an won ka touné an won
Nou pran pafouti é pépa
Bel pawol mé pa plis ki sa
Kon bwabwa adan kannaval ka touné an won ka touné an won
Comme un homme politique doudou
Ce soir je ne te donne pas ce dont tu as besoin
Tout ce que tu veux, je veux
Tout ce que tu désires, je désire
Ce soir tu es à moi
Je ne vais pas à gauche doudou
Je ne vais pas à droit, non non
Mon mot d’ordre c’est devant devant
Mais en vérité c’est an an an
 
Chorus
On tourne en rond, rond, rond
My doudou, en rond, rond, rond
Le tambour est chaud
Nos corps sont chauds
Tournés en rond, rond, rond
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Chorus
 
Si nous voulions vivre bien
Pour que tous les guadeloupéens voient clair
Nous ne serions pas là comme des toupies qui tournent en rond
Nous avons pris des incapables
De belles paroles mais pas davantage
Comme des bwabwa dans le carnaval on tourne en rond, on tourne en rond

SEW I VLE A/C : Fred Deshayes

C'est toi qu'il veut

 

L'aveu des émotions et des sentiments est parfois une chose irresistible. On voudrait cacher, mais l'effort que cela demande est précisément l'aveu.

An di Kô an mwen rété trankil       
Siw gadé nou nou pa’a bat on sil
Mé séw i vlé sé vou mwen enmé
 

An di zié an mwen pa palé
Rété fèmé si nou dansé
Mé séw i vlé sé vou mwen enmé
 
Sé vou i vlé avan lanmou
Sé vou i vlé apré lanmou
Sé vou i vlé é tou patou
Sé vou i vlé é pou toujou
 
An di nanm an mwen pa varé
Pétèt sé soufrans nou kontré
Mé séw i vlé sé vou mwen enmé
 
 
Kô é kè mété yo dakô
An pé ma résisté ankô
Pas séw yo vlé sé vou mwen enmé
 
Refrain
Séw i vlé sé vou mwen enmé
 
Ou ka vouè lanmou kon bonmsiwo
Ka dousi kè ka dousi kô
Mé i pé anmè kon luil risin
Anmè jodi, Anmè demen
 
An di Kô an mwen rété trankil
Siw gadé nou nou pa’a bat on sil
Mé séw i vlé sé vou mwen enmé
An di dwet an mwen pa palé
A pa sérénad pou joué
 
Refrain
Séw i vlé sé vou mwen enmé
J’ai dit à mon corps de se tenir tranquille
Si tu nous regardes nous ne bougerons pa d’un cil
Mais c’est toi qu’il veut, c’est toi que j’aime
 
J’ai dit à mes yeux de se taire
De rester fermés si nous dansons
Mais c’est toi qu’il veut, c’est toi que j’aime
 
C’est toi qu’il veut avant l’amour
C’est toi qu’il veut après l’amour
C’est toi qu’il veut partout et depuis toujours
 
 
J’ai dit à mon âme de ne pas se précipiter
Peut-être que nous allons à la rencontre de la souffrance
Mais c’est toi qu’elle veut, c’est toi que j’aime
 
Le corps et le cœur se sont mis d’accord
Je ne peux plus résister
Mais c’est toi qu’ils veulent, c’est toi que j’aime
 
 
 
Tu vois l’amour doux comme« bonmsiwo »
Qui sucre le cœur, adoucit le corps
Mais il peut être amer comme l’huile de ricin
Amer aujourd’hui, amer demain
 
J’ai dit à mon corps de se tenir tranquille
Si tu nous regardes ne pas bouger d’un cil
Mais c’est toi qu’il veut, c’est toi que j’aime
J’ai dit à mes doigts de se taire
Qu’il ne faut pas jouer de sérénade
Mais c’est toi qu’ils veulent…c’est toi que j’aime
 
C’est toi qu’il veut c’est toi que j’aime

DO I LOVE YOU A/C : Fred Deshayes

Est-ce que je t’aime ? La mélancolie d’un amoureux qui se languit de sa belle, texte galant, dans le style de la pop musique de l’époque Simon et Garfunkel.

In my dreams, i can’t lie
Everywhere you are i’m by your side
Do i love you ?
Do i love you ?
In my rooms
Don’t you care
I put your pictures everywhere
Do i love you ?
Do i love you ? Still
 
If  i play your game
Will you be mine again
I’ll give you joy
Will you be my princess
Again
 
Don’t you fear what i feel
I’ll give my breath to make it real
Do you love me ?
Do i love you ?
Since we parted i fell in sadness
And my words are looking for your lightness
Do you love me ? still
Cause i love you
 
 
If  i play your game
Will you be mine again
I’ll bring you joy
Will you be my princess
Again
I force my soul
 
 
If  i play your game
Will you be mine again
I’ll bring you joy
Will you be my princess
Again
Dans mes rêves, je ne puis mentir
Partout un tu vas je t’accompagne
Est-ce que je t’aime ?
Est-ce que je t’aime ?
Dans mes pièces
N’en sois pas gêné
J’ai mis partout tes images
Est-ce que je t’aime ?
Est-ce que je t’aime encore ?
 
Si je joue à ton jeu
Seras-tu de nouveau mienne
Je te donnerai de la joie
Seras-tu ma princesse, à nouveau
 
 
N’as-tu pas peur de ce que je ressens
Je donnerai mon souffle pour que cela devienne vrai
Est-ce que tu m’aimes ?
Est-ce que je t’aime ?
Depuis que nous nous sommes quittés
J’ai sombré dans la mélancolie
Et mes mots recherchent ta lumière
Est-ce que tu m’aimes ?
Parce que je t’aime
 
Si je joue à ton jeu
Seras-tu de nouveau mienne
Je t’apporterai la joie
Seras-tu ma princesse, à nouveau
 
Je force mon âme
 
Si je joue à ton jeu
Seras-tu de nouveau mienne
Je t’apporterai la joie
Seras-tu ma princesse, à nouveau

DEAL A/C : Fred Deshayes

Dans la pratique des familles nombreuses guadeloupéennes, les grands quittaient l’école pour aider à élever les petits. L’amour filial est un sacrifice, en avoir moins aujourd’hui pour que nos enfants aient plus demain.

Maré rein aw
Suiyé fon aw et kontinyé
Ou sav demen on toupiti
Ké récolté
An ti kaz la i ka fè cho
Mé ni lanmou
Ou pé savé an pa manjé
Mé ou ké manjé
La vi sé on deal
 
Sacrifice today in the name of love
Save your tomorrow
Just to show my love
Sacrifice today in the name of love
Save your tomorrow
Just to show my love
 
Nou viv konsa nou sacrifyé gran pou piti
Et nou mété demen an nou
An platamen a bondyé
Tonbé rilévé tribiché pa tonbé
Viré goumé
Finté dévenn Poté kroi aw
Demen ni diez
La vi sé on deal
 
 
 
Toujou woulé, ou sav lachans sé on voltijèz
Met kwa si bouch
Pa fè yo vwè ou ka soufè
Demen soley la ké lévé
Nou ké kontan
Nou ké chanté, nou ké dansé
Mèsi manman
La vi sé on deal
 
Chorus
 
Lanmou sé on deal
Serre ta ceinture
Essuie ton front et continue
Tu sais que demain un plus petit récoltera
 
Dans la petite case, il fait chaud
Mais il y a de l’amour
Tu ne sauras pas que je n’ai pas mangé
Mais tu mangeras
La vie c’est un deal
 
Sacrifier aujourd’hui au nom de l’amour
Sauver tes lendemains
Juste par amour
Sacrifié aujourd’hui au nom de l’amour
Sauvés tes lendemains
Juste par amour
 
On vivait ainsi, sacrifiant les grands pour les petits
Et remis notre avenir entre les mains du bon dieu
Tomber, se relever, trébucher n’est pas tomber
Retourner au combat
Feinter la déveine, porter sa croix
La frime c’est pour demain
La vie c’est un deal
 
Travaille sans relâche, tu sais que la chance est une putain
Ne leur dis pas
Qu’il ne voit pas que tu souffres
Demain le soleil se lèvera
Nous serons heureux
On chantera on dansera
Merci maman
La vie c’est un deal
 
Chorus
 
L’amour c’est un deal

METS-Y DU CŒUR A/C : Fred Deshayes

Et si la vie était une table où l'on pouvait s'asseoir et commander du rêve, des couleurs, du bonheur...Chanson interprétée avec Perle Lama...de la voix, du sentiment, de la beauté ! Image du concert de présentation à Lakasa (Guadeloupe).

 

pur-moment-de-plaisir-perle-et-fred.jpeg

Parfois le matin, j’ai la voix qui tremble quand je dis quelques mots pour toi
Je n’ai pas peur d’aimer, j’ai peur de haïr mais je ne veux pas me retenir
Je veux sourire et je veux rire pour rien, je veux du soleil plein les yeux
Avoir l’air bête et puis trouver que c’est bien d’aller choisir un lit pour deux
 
Mets moi du rêve, et rajoute des couleurs
Partout du rêve, un grand bol de douceur
Mets-y du coeur
 
 
Une pincée de ci une pincée de ça, que tout aie le goût de tes doigts
On allume le feu, on ferme les yeux, et on attend plus que ça bout
Je veux choisir là où le cœur est tendre, je veux aimer toujours plus fort
Je veux hurler pour que tout le monde entende que j’ai la recette du bonheur
 
Mets moi du rêve, et rajoute des couleurs
Partout du rêve, un grand bol de douceur
Mets-y du coeur

LINITE A/C : Fred Deshayes

L'unité

En ces temps troublés, les sociétés doivent trouver leurs valeurs refuges. C’est ce petit noyau de valeurs qui fondent l’unité, la joie et la force de vivre ensemble.

 

Wabap est un mot prononcé à la fin des chansons traditionnelles, il veut dire fin, coda.

Lapenn tombé mi nou mouyé
Mé lanmou-aw séché ké an nou
Nou ansanm
Sa ka sonné kon vérité
Tou sel an feb avèw an fô
Nou ansanm
Sé konsa nou ké détôtiyé
Entwé an kadans pou nou poté
Péyi an  nou
 
 
Chorus
Sé linité nou ka chaché linité
Nou tout pitit a bondyé
Banw lanmen pou nou alé
Linité nou ka chaché linité
Linité pou maléré
Linité pou dinité
Linité nou ka chaché linité
Moun ki paka chaché linité
Nou menm ka diyo mon chè
Wabap
 
Tout tet pakay an menm chapo
Mé ni chimin nou tout dwet fè
Ansanm
Lésé la hen pou le pasé
Sèvi é difé apran’ sévi E san’
An lilet an nou fô nou savé
Si yon dé komba
Sé linité ki ké fè nou vansé
 
Chorus
La peine est tombée, nous voilà mouillés
Mais ton amour à sécher nos cœurs
Nous sommes ensemble
On aurait dit une vérité
Tout seul je suis faible avec toi je suis fort
Nous sommes ensemble
C’est ainsi que nous
Trouverons une kadans pour sauver notre pays
 
Chorus
C’est l’unité, nous cherchons l’unité
Tous enfants du bon dieu
Donne moi la main, on y va
C’est l’unité, nous cherchons l’unité
L’unité pour les malheureux
L’unité pour la dignité
Ceux qui ne cherchent pas l’unité
Nous on leur dit mon cher
Wabap
 
 
Toutes les têtes ne peuvent entrer dans le même chapeau
Mais il y a des chemins que nous devons faire ensemble
Laisser la haine pour le passé
Se servir du feu et se servir de la cendre
Sur notre îlet il faut que nous comprenions
Sur certains fronts c’est l’unité
Qui nous fera avancer
 
Chorus

LA VI FOFILE A/C : Jean-Pierre Deshayes

Chanson écrite par mon père en 1967, bien avant ma naissance. Témoignage du dégoût et de l’engagement politique qui peuvent découler des tirs des forces de l’ordre qui répriment, sur la grande place de la ville de Pointe-à-Pitre, une grève d’ouvriers du bâtiment. Les corps des morts de cette tragique histoire n’ont pas été retrouvés. Ces actes demeurent dans la conscience populaire comme une sanglante manifestation du racisme de l’administration de l’époque.

Dèpi mwen lévé piti, mwen ka tan la marseillaise
« allons enfants de la patrie le jour de gloire est arrivé »
Lè mwen vin’  grandi tibwen mwen gadé a lantou an mwen gwadloupéyen ka koupé kann fwansé ka dousi kafé a yo
 
Chorus
Mwen touvé la vi fofilé
Fo mwen koud li
 
Manman mwen voyé-an lékol
Po malérez i byen soufè
E met la byen manti banmwen
Lè-i montré mwen dwapo bleu blanc rouge
An di-y an paté dako’ é ti chivé grenné an mwen
E bel ti po a neg an mwen tonnè didyé mwen pa fwansé
 
Chorus
 
En 1967 lagè lévé an péyi an mwen
Salop tchouyé plen fwè an mwen
An vwè kaki lenmi an mwen
An pé pa viv avè yo
Fo yo rantré a kaz a yo
E lésé mwen a kaz an mwen
Pou mwen pé fè zéfé an mwen
 
Chorus
 
Pa pléré manman kréyol
An savé byen ou ni kouraj
On jou tousa ké chanjé
Depuis mon plus un âge, j’entends la marseillaise
« allons enfants de la patrie le jour de gloire est arrivé »
Plus tard, j’ai regardé autour de moi
Les guadeloupéens coupent la canne
Les français sucrent leur café
 
Chorus
J’ai trouvé la vie « fofilé » (effilochée)
Il me faut la coudre
 
Ma mère m’a envoyé à l’école
Pauvre malheureuse, elle a bien souffert
Et le maître m’a bien menti
Quand il m’a montré le drapeau
J’ai dit que je n’étais pas d’accord
Avec mes petits cheveux crépus
Et ma belle petite peau de nègre
Tonnerre de dieu, je ne suis pas français
 
 
Chorus
 
En 1967, la guerre éclata dans mon pays
Les salauds tuèrent mes frères
J’ai reconnu mon ennenmie
Je ne peux vivre avec eux
Il faut qu’il rentre chez eux
Qu’il me laisse chez moi
Vivre comme je l’entends
 
Chorus
 
Ne pleure pas maman créole
Je sais que tu as du courage
Un jour ça va changer

DOUVAN A/C : Fred Deshayes

Devant

Chanson qui raconte la journée et les préoccupations d’une personne qui se lève tôt pour affronter les difficultés de la vie et aller de l’avant.

Ecrite en souvenir de quelques amis d'enfance...

Soley soley lévé (x5)
 
Soley lévé é mwen té ja paré
Pryé, dousi café, paré pou mwen alé
E allo manman es ou lévé bien ,
Es lannuit-aw passé-w byen ?
E bonjou voisinn kar la ka atann
Jodla sé pasé douvan
 
An paka chwazi, baké mwen ja baké
Gran ka gadé mwen, pitit ka konté si mwen
Mwen vlé fè on rev, vinn on réyalité
Si mwen té ken on réyon soley
 
Kè an mwen ka bat fo, ké an mwen ka bat fo
Doudou mwen sav ou ké la anko
 
Papa té di mwen pagan pon moun touvé vou an mové chimin
Bontan mové tan fifinn ou gran vant papa sé pasé douvan
Mwen péké vann lanmo
Pou fè vi an mwen
Suiv mové zanmi
Konsi an pa ni fanmi
Lagen pa véglé mwen
Grafinyé fos an mwen
Mwen pitit a vayan
 
Chorus
Pa maré mwen
Woulé mwen ka woulé cheché mwen ka cheché, an nou alé
 
Mwen té vlé ken on réyon soleyl é potey ba manman
Le soleil s’est levé
 
Le soleil s’est levé, et j’étais déjà près
Prié, sucré mon café, prêt pour le départ
Et allo maman bien réveilléee ? Passée une bonne nuit ?
Hé, bonjour voisine, le bus m’attend
Aujourd’hui on passe devant
 
Je n’ai pas choisi, je suis embarqué
Les grands me regardent, les petits comptent sur oi
Je veux faire un rêve devenir une réalité
Si je pouvais tenir un rayon de soleil..
 
Mon cœur bat si fort, doudou je sais que tu seras là.
 
 
Papa m’avait dit, ne prend pas les mauvais chemins
Beau temps ou mauvais temps, petite pluie ou grand vent, papa on va de l’avant
Je ne vendrai pas la mort
Pour faire ma vie
Suivre de mauvais amis
Comme si je n’avais pas de famille
L’argent ne m’aveugle pas
N’égratigne pas ma force
Moi le fils des vaillants
 
 
Ne cherchez pas à m’attacher
Je vais de l’avant, je cherche, allons-y
 
 
Je voulais tenir un rayon de soleil et l’amener à ma mère.
Commentaires (21)

1. GUILLAUMEGABRIEL Sam 17 Déc 2016

fred on lo fos pou vou é tout moun aw(( an ka mandé on favè juste les accords de douvan jou )) avec PSE MILLE MERCIS GUILLAUME G............CRETEIL

2. Deshayes Annie Dim 01 Mai 2016

Bonjour, Je viens de découvrir votre existence et par là même vos chansons qui me séduisent, je ne parle pas le créole, mais la voix me parle !
En fait comme nous avons le même patronyme, et que mes soeurs et moi sommes attirées par les musiques des Antilles, nous avons pensé que par la musique nous appartenons à la même famille.
Je ne crois pas avoir d'ancêtres ayant séjourné chez vous et laissant son nom là-bas, pourtant j'aimerais vous demander d'être mon frère de cœur. Merci pour votre réponse. Annie Deshayes

3. RACHELLE LAMA Mar 08 Mars 2016

LOL

4. RASPAIL TEÎCHA Mar 08 Mars 2016

An ni 13 an a si tèt an mwen padavwa an pa ka kouté sa !!!!!
an ka kouté bouyon,dancehall c biten la sa !!!!!! mais zouk a zot la awa y ka pati an kouy !!!!!!!!!
Et jé an mwen anfè a pa vré !!!!
sa malad biten a zot la !!!!! An adan an klass kréyol alo an té ka fè rechèch asi sa pou jouné kréyol alo mèsi anko zo édé mwen anlo alo mési enco alé a pli ta !!!!!!::

5. stefany ann'clodia Dim 06 Mars 2016

cet album est une pure merveille! à l'image.. tout simplement ;-)

6. Christiano Dim 08 Mars 2015

J'apprécie le travail que tu fais, j'apprends à jouer au piano et j'aimerai avoir les accords de Won Won.

7. Léa Jeu 25 Déc 2014

Bjr c'est pour mon hda , est ce que vous pouvez me traduire et expliquez ce passage de Sa nou Yé il Vs plait?

Yo aboli abofè pour kiré lépasé ou sé granpapa alô a pa piti o yé
Pa disparèt dèyè lanmè an silans , pa lésé tou sombré an dézolans
Sé on listwa an ka kembé kon chaplé pou mwin pa janmé oubliyé … sa no yé

8. Rene-Piano Ven 23 Mai 2014

Eric Cosaque. "doudou o ( kat postal)
Notre patrimoine musical guadeloupéen tient bien la route.Nos artistes sont de qualités "Gro-ka, Zouk Biguine Mazouk ectt..Merci pour toutes vos créations & vos mélodies.
Merci de maintenir ce travail de qualité supérieure !
Quoi dire à part Woulo Bravo. FOS A PEYI La .
« Hep !... Fred DESHAYES

Respects aux MUSICIENS : Fooooooooooooossssss !
René-Piano77:

9. freddeshayes (site web) Mer 21 Mai 2014

L'auteur du morceau repris à la fin est Eric Cosaque. Il est repris parce que Doudou O présente la situation d'un homme qui se souvient que la femme qu'il a aimé est partie par le BUMIDOM qui était un programme d'aide au départ des DOM destiné à régler en partie le problème du chômage. Ce fut une époque de déchirement dont je me suis inspiré pour la chanson. Si j'ai choisi de terminer par la chanson d'Eric Cosaque c'est aussi parce qu'elle traite du BUMIDOM. Ce résumé est un peu court, mais vous pouvez regarder le film d'Antoine Maestrati et de Michel Reinette qui s'intitule "l'avenir est ailleurs". Doudou O est d'ailleurs la chanson générique du film. Je vous envoie un message avec quelques références si vous ne trouvez pas le film.

10. roza bis Lun 14 Avr 2014

Bonjour de la lointaine "maitre aux pôles" ...
Mes enfants (7et 3 ans) écoutaient "doudou o ( kat postal)" ,la fin du morceau fait reférence à "latilier mounyé" ; quel est l'auteur de ce morceau ?à quelle histoire cela fait il référence? j'ai cherché en vain sur internet.....je regrette que le patrimoine musical guadeloupéén ne soit pas mieux repertorié sur internet..
j'aimerais bien au-delà de l'approche musical leur raconter l'histoire qui accompagne ce morceau.Si vous pouvez m'aidez...
Merci
Fôs!!

11. Grangenois Marie-Denise Jeu 21 Nov 2013

Merci pour toutes vos créations, mes petites filles qui vivent loin de moi en France gardent un peu de leur antillanité grâce à vos mélodies.Vous êtes une belle âme

12. ROSEL PATRICK Mer 06 Nov 2013

bonjour je suis a la recherche des accords de DEDE pourais tu me les envoyer ... merci d'avance

13. call girl rennes (site web) Dim 26 Mai 2013

www.freddeshayes.com est formidable. Il ya souvent toutes les informations appropriées sur les suggestions de mes doigts. Merci et à maintenir le travail de qualité supérieure !

14. Dando Ven 17 Mai 2013

Bonjour,

J'aime beaucoup vos chansons. Je viens de découvrir votre site et je le trouve génial. Je ne sais pas lire les tablatures mais c'est avec grand plaisir que je jouerai au piano pour ma fille la partie chantée de la chanson won won won!

15. Maxime Jeu 02 Mai 2013

Bonjour Fred, C est avec plaisir que je fais découvrir ta musique aux Réunionnais qui en sont vraiment ravis. J attend avec impatience le prochain album en attendant je les fais tourner en « won won won »

16. Bella Sam 02 Fév 2013

Such wonderful profound and poetic lyrics.
Thank you for sharing your gift, it is inspiring !
I am also looking for the lyrics of Dede and would greatly appreciate it, as my creole is not very good !
Bella

17. freddeshayes (site web) Mer 26 Sept 2012

La partition de Won se trouve à la page "paroles et musiques" sous le titre. Merci Mario.

18. mario Mer 05 Sept 2012

pourrez vous ajouter les accords de la chanson won won won s'il vous plait. je je vous remercie. (an ka touné an won an paka touvé'y) lol

19. jonathan Ven 10 Août 2012

la premiere fois que j'ai écouté ta chanson j'ai adoré je dansais avec plaisir dessus ,j'ai su tout de suite qu'il ferais un carton .depuis cela c'est mon coup de coeur des vacances antillaises.dans des moments durs de ma vie ce morceau m'a remonté le moral ,quand mon père là chantais ,je l'aimais tellement qu'à chaque fois ou il là chantait j'était très émue, c'est et ça restera ma berceuse pendant encore longtemps...
MERCI D AVOIR CREER CETTE CHANSON REMPLIE DE JOIE DE VIVRE...

20. Christian LAURENT Jeu 12 Juil 2012

J'ai vraiment pris le temps aujourd'hui de me pencher sur cet album, d'écouter et de lire les textes. Quoi dire à part bravo...Surtout ne perd pas ta couleur musical avec le temps parce que beaucoup d'artistes essaient de coller à l'air du temps et dénature leur musique. Surtout garde ton authenticité. C'est elle qui donne à ta musique cette couleur bien de chez nous...Encore bravo!!!

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau